Une vie d’artiste très loin de l’idée qu’on s’en fait avec Showing up de Kelly Reichardt avec Michelle Williams, sortie en DVD et BRD le 5 septembre


Showing up a été projeté en compétition au Festival de Cannes 2022 et suit le personnage de Lizzie, interprétée par Michelle Williams, quelques semaines avant le vernissage de son exposition. Showing up évoque le chaos de la création, les tâtonnements, les réflexions pour aboutir à des œuvres. Les œuvres du film censées être créées par Lizzie sont en fait réalisées par une autre artiste Cynthia Lahti, située à Portland et dont la réalisatrice Kelly Reichardt suit le travail depuis longtemps.

La difficulté de l’art

La réalisatrice a voulu partir des sculptures de Cynthia Lahti pour écrire le scénario et ainsi créer le personnage de Lizzie autour de cette œuvre si particulière. Au moment où justement Lahti était sur le point d’arrêter sa carrière, elle y a trouvé une grande inspiration pour se remettre à créer et accompagner Michelle Williams dans sa préparation en amont du tournage. Showing Up se base sur le fantasme de beaucoup autour du concept de génie. Don inné? Aboutissement d’une démarche personnelle après des années de travail? La réalisatrice montre qu’il faut travailler tous les jours pour s’entrainer et prendre le temps de parfaire une vision, transformant le travail en une partie même de l’existence, aussi nécessaire que le sommeil ou les repas. La réalisatrice s’évertue à montrer Lizzie sous un joug assez antipathique, l’air toujours renfrogné, jamais vraiment soignée ou souriante, perpétuellement enfoncée profondément dans son univers personnel et n’interagissant qu’occasionnellement avec son environnement. Stressées par l’approche de son vernissage, vulnérable face à son exposition au public, elle ne cache pas ses imperfections, s’en faisant même une sorte d’armure. Le film est la 4e collaboration entre Michelle Williams et Kelly Reichardt après les peu connus Wendy et Lucy, La dernière piste et Certaines femmes. La réalisatrice et la collaboratrice ont évolué chacune de leur côté pour des retrouvailles toujours fructueuses. Quant au titre, il renvoi au labeur quotidien de Lizzie, dans son atelier, toujours accaparée par la construction de ses œuvres dans une perpétuelle recherche plastique et spirituelle. Le format de l’image est volontairement rectangulaire et non plus carré comme dans ses films précédents, démontrant une adaptation aux lieux de tournage, avec ses couloirs et ses terrasses.

Le film se veut une plongée dans un univers artistique plus laborieux que foisonnant, avec une bonne dose de chaos comme source d’inspiration de l’artiste, aux antipodes de l’image souvent renvoyée par un artiste.

Synopsis: À quelques semaines du vernissage de son exposition, le quotidien d’une artiste et son rapport aux autres. Le chaos de sa vie va devenir sa source d’inspiration…

Une vie dartiste tres loin de lidee quon sen fait

We would love to thank the author of this short article for this outstanding content

Une vie d’artiste très loin de l’idée qu’on s’en fait avec Showing up de Kelly Reichardt avec Michelle Williams, sortie en DVD et BRD le 5 septembre