Sidney Poitier : l’acteur oscarisé est décédé à l’âge de 94 ans, ses plus grands chefs-d’œuvre


MORT DE SIDNEY POITIER. Véritable pionnier du cinéma américain, Sidney Poitier est mort à 94 ans. Il est notamment connu pour avoir été le premier comédien noir à avoir été récompensé de l’Oscar du meilleur acteur, en 1964.

L’essentiel 

  • Sidney Poitier est mort à l’âge de 94 ans, ont annoncé plusieurs médias américains ce vendredi 7 janvier 2022. C’est une légende du cinéma américain et un véritable pionnier qui s’est éteint, dans des circonstances qui n’ont pas été précisées pour le moment. Premier à chambouler totalement les stéréotypes raciaux à Hollywood, Sidney Poitier était aussi le premier acteur noir à remporter l’Oscar du meilleur acteur : il a été récompensé pour son rôle dans “Le Lys des champs”, en 1964.
  • Sidney Poitier était considéré comme un pionnier du cinéma noir américain. En plus d’être le premier acteur afro-américain à recevoir l’Oscar du meilleur acteur, il est considéré selon l’American Film Institute comme l’un des plus grands acteurs de tous les temps. Parmi ses films immanquables, on compte “La Chaine”, “Un raisin au soleil”, “Le Lys des Champs” ou encore “Dans la chaleur de la nuit”. Egalement réalisateur, il a signé des films tels “Buck et son complice”, “La folie aux trousses” ou “Papa est un fantôme”.
  • Au cours de sa carrière, Sidney Poitier a été plusieurs fois récompensé. Sa performance dans “Le Lys des Champs” lui vaut non seulement l’Oscar du meilleur acteur, mais également un Golden Globes et un Ours d’argent au Festival de Berlin. Il a aussi remporté d’autres prix pour La Chaîne (Ours d’Argent et Bafta) et l’ensemble de sa carrière a été auréolée d’un Oscar d’honneur (2002) et d’un Cecil B. DeMille Award (1982). Il a également été fait chevalier-commandeur de l’ordre de l’Empire britannique en 1974.

En direct

23:56 – Dans quels films Sidney Poitier a-t-il joué ?

[FIN DU DIRECT] – Sidney Poitier a joué dans de nombreux films. Linternaute vous propose une liste de films exhaustive dans lequel cet illustre acteur Afro-américain a joué :

  • 1997 : Le Chacal
  • 1992 : Les Experts
  • 1988 : Randonnée pour un tueur
  • 1988 : Little Nikita
  • 1975 : Le Vent de la violence
  • 1971 : L’Organisation
  • 1970 : Appelez-moi monsieur Tibbs
  • 1967 : Dans la chaleur de la nuit
  • 1967 : Les Anges aux poings serrés
  • 1967 : Devine qui vient dîner
  • 1966 : La Bataille de la vallée du diable
  • 1965 : La Plus grande histoire jamais contée
  • 1965 : Trente Minutes de sursis
  • 1965 : Un Coin de ciel bleu
  • 1965 : Aux postes de combat
  • 1963 : Le Lys des champs
  • 1962 : Pressure Point
  • 1961 : Paris Blues
  • 1958 : Le Carnaval des dieux
  • 1958 : La Chaîne
  • 1957 : L’Homme qui tua la peur
  • 1957 : L’Esclave libre
  • 1955 : Graine de violence
  • 1950 : La porte s’ouvre

23:21 – Sidney Poitier a eu une fille

L’illustre acteur américain était également père. Sa fille, Sydney Tamiia Poitier, a même joué aux côtés de son père en 1998 dans le film “Free of Eden”. Mais ce n’est pas son seul fait d’arme, puisqu’elle est bien connue des mondes du grand et du petit écran. Elle a notamment joué dans “Boulevard de la mort” de Quentin Tarantino et les séries “Le retour de K 2000”, “Veronica Mars” et “Chicago Police Department”.

22:46 – Sidney Poitier, c’est également quelques passages derrière la caméra

Connu comme acteur, Sidney Poitier a également fait des passages derrière la caméra. Il a réalisé neuf films au cours de sa carrière : le premier, en 1972, est “Buck et son complice”. Parmi ses titres les plus connus en tant que cinéaste, citons également “Faut s’faire la malle” (1980), “La folie aux trousses” (1982) ou encore “Papa est un fantôme” (1990). C’est toutefois sa carrière d’acteur qui a davantage marqué les esprits des spectateurs.

22:11 – Un oscar d’honneur reçu en 2011

Pour le récompenser pour l’ensemble de sa carrière, Sidney Poitier a reçu un Oscar d’honneur en 2011. 47 ans plus tôt, en 1964, il avait été le premier Afro-américain à être oscarisé en tant que meilleur acteur.

21:26 – Quelles récompenses a reçu Sidney Poitier au cours de sa carrière ?

Sidney Poitier reçoit pour son rôle dans le film “La Chaîne” un Ours d’argent du meilleur acteur en 1958 et un Bafta du meilleur acteur en 1959. Le film “Le Lys des champs” marque sa consécration, puisqu’il obtient un Ours d’argent du meilleur acteur en 1963, un Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique en 1964 et l’Oscar du meilleur acteur dans une comédie dramatique en 1964. En 1967, il reçoit un Golden Apple Award en tant que star masculine de l’année. Au Festival international du film de Saint-Sebastien de 1968, il gagne le prix du meilleur acteur pour “For love of Ivy”. Il reçoit une récompense de meilleur acteur des Fotogramas de Plata pour le film “Devine qui vient diner ?” en 1969. Il est élu meilleur réalisateur d’une comédie d’action aux Image Awards en 1976 pour son film “Let’s Do It Again”. En 1982, il reçoit le Cecil B. DeMille Award des Golden Globes. Il obtient ensuite des récompenses pour l’ensemble de sa carrière : un National Board of Review en 1994, un Screen Actors Guild Award en 1998, un American Film Institute et un Oscar d’honneur en 2002,  un Cunard Britannia Award pour sa contribution au monde du cinéma en 2006 et un Gala Tribute du Film Society of Lincoln Center en 2011. Enfin, en 2000, il reçoit le prix du meilleur acteur dans un téléfilm ou une mini-série pour “L’Affaire Noah Dearborn” et un Hall of Fame en 2001, par Image Awards.

20:45 – Quels sont les films marquants de Sidney Poitier ?

Sidney Poitier laisse derrière lui une carrière remarquable. Il est considéré par l’American Film Institute comme l’un des meilleurs acteurs américains. Premier à chambouler totalement les stéréotypes raciaux à Hollywood, le comédien était le premier acteur afro-américain à avoir été nommé à l’Oscar du meilleur acteur, pour La Chaîne en 1958, avant de décrocher le fameux sésame six ans plus tard, pour Le lys des champs. Le Figaro rappelle également qu’il est le premier acteur noir à embrasser une blanche au cinéma, dans Devine qui vient dîner ? en 1968. A l’époque, cette scène fait scandale.

20:00 – Il a intégré l’American Negro Theatre à 18 ans

Alors qu’il a 18 ans, il vit aux Etats-Unis. Il souhaite devenir acteur. Mais impossible de l’envisager avec son accent des îles et ses difficultés pour lire. Il y remédie en six mois grâce à la lecture des journaux new-yorkais, le tout en imitant les présentateurs radio. Et c’est ainsi que, dès la seconde audition, il rejoint l’American Negro Theatre, une illustre troupe d’Harlem.

19:05 – Un américain qui grandit aux Bahamas

Les parents de Sidney Poitiers habitaient sur Cat Island, dans l’archipel des Bahamas. Agriculteurs, le couple avaient l’habitude de se rendre au marché de Miami en Floride pour y vendre leurs légumes. Il y est né lors de l’un de leurs déplacements le 20 février 1927. C’est grâce à cette naissance prématurée qu’il acquiert la nationalité américaine.

18:07 – Sidney Poitier, défenseur des droits civiques et ambassadeur

Sidney Poitier n’a pas fait que du cinéma. Dans les années 1960, il milite pour les droits civiques américains. Après avoir joué dans près d’une cinquantaine de films, on ne le voit plus au cinéma ou à la télévision depuis la fin des années 1990 : Sidney Poitier oeuvre alors comme ambassadeur des Bahamas, d’abord au Japon, mais aussi auprès de l’Unesco, en 1997.

17:53 – Qui sont les femmes de la vie de Sidney Poitier ?

Sidney Poitier a eu deux épouses dans sa vie : de 1950 à 1965, il est marié à la danseuse Juanita Hardy. Après ce premier divorce, l’acteur a épousé en 1976 l’actrice Joanna Shimkus. Ensemble, ils auront deux filles, dont l’actrice Sidney Tamiia Poitier. Cette dernière a été vue notamment dans “Jugé coupable” de Clint Eastwood ou encore” Boulevard de la mort” de Quentin Tarantino. Plus récemment, elle est apparue dans les séries “Abby”, “Chicago Police Department” et “Carter”.

17:41 – Hollywood rend hommage à Sidney Poitier

Sidney Poitier était un grand nom du cinéma américain, qui a chamboulé les codes d’Hollywood et notamment ses stéréotypes racistes. A l’annonce de sa mort ce vendredi 7 janvier 2022, de nombreux acteurs ont tenu à lui rendre hommage. “Une légende absolue, l’un des plus grands”, a tweeté l’acteur Joseph Gordon-Levitt, tandis que l’Institut Lumière salue “une légende autant qu’un pionnier […] dont l’histoire du cinéma retiendra le nom pour toujours.” John Cusack a de son côté écrit sur le réseau social de l’oiseau bleu “RIP à un immense, immense artiste.”

17:28 – Sidney Poitier, un acteur multi-récompensé

Sidney Poitier a été auréolé de récompenses au cours de sa carrière. Sa performance d’acteur dans “Le Lys des Champs” lui vaut non seulement l’Oscar du meilleur acteur, mais également un Golden Globes et un Ours d’argent au Festival de Berlin. Il a aussi été récompensé d’un Ours d’argent et d’un Bafta pour son interprétation dans “La Chaîne”. Plus globalement, c’est l’ensemble de sa carrière qui a été saluée par l’ensemble des cérémonies de remise de prix : les Golden Globes lui remettent en 1982 un Cecil B. DeMille Award, tandis que les Oscars lui rendent hommage en 2002 avec un Oscar d’honneur “pour ses interprétations extraordinaires et sa présence unique à l’écran, et pour représenter l’industrie avec dignité, style et intelligence”. En 2009, Barack Obama lui remet la médaille présidentielle de la Liberté. Il a également été fait chevalier-commandeur de l’ordre de l’Empire britannique en 1974.

17:14 – Sidney Poitier était aussi réalisateur

Connu comme acteur, Sidney Poitier a également fait des passages derrière la caméra. Il a réalisé neuf films au cours de sa carrière : le premier, en 1972, est “Buck et son complice”. Parmi ses titres les plus connus en tant que cinéaste, citons également “Faut s’faire la malle” (1980), “La folie aux trousses” (1982) ou encore “Papa est un fantôme” (1990). C’est toutefois sa carrière d’acteur qui a davantage marqué les esprits des spectateurs.

17:01 – “Nous avons perdu une icône” annonce le vice-Premier ministre des Bahamas

Sidney Poitier était originaire des Bahamas. C’est sans surprise que l’annonce de son décès a été confirmée par le vice-Premier ministre du pays des Caraïbes, sur Facebook ce vendredi 7 janvier 2022 : “Nous avons perdu une icône, un héros, un mentor, un combattant, et un trésor national”. Les causes exactes de son décès n’ont pas été précisées.

16:50 – Dans quels films avait joué Sidney Poitier ?

Sidney Poitier laisse derrière lui une carrière remarquable. Il est considéré par l’American Film Institute comme l’un des meilleurs acteurs américains. Premier à chambouler totalement les stéréotypes raciaux à Hollywood, le comédien était le premier acteur afro-américain à avoir été nommé à l’Oscar du meilleur acteur, pour La Chaîne en 1958, avant de décrocher le fameux sésame six ans plus tard, pour Le lys des champs. Le Figaro rappelle également qu’il est le premier acteur noir à embrasser une blanche au cinéma, dans Devine qui vient dîner ? en 1968. A l’époque, cette scène fait scandale.

LIRE PLUS

Né le 20 février 1927 à Miami et mort le 7 janvier 2022, Sidney Poitier est le premier acteur noir à recevoir un Oscar pour “Le Lys des champs” en 1964, et a été le modèle de toute une génération aux Etats-Unis. Son premier rôle au cinéma traite de la question du racisme dans “La Porte s’ouvre” en 1950. Il est reconnu par le public grâce à “Graine de violence” (1955) et frôle l’Oscar déjà avec “La Chaîne”. Peut-être enfermé dans ses rôles engagés, Sidney Poitier semble s’essouffler dans les années 1960. Il passe alors plus souvent derrière la caméra. Il s’occupait également des droits de l’Homme à l’Unesco.

Sidney Poitier est le fils d’un planteur de tomates, Reginald James Poitier et d’Evelyn Outten. Nom d’origine française, il lui vient d’un ancêtre qui était l’esclave du planteur Charles Leonard Poitier. A sa mort, les esclaves prennent le nom de leur maître, comme la coutume le veut. Avec ses parents, sur l’île Cat aux Bahamas, il vit dans la pauvreté, puis il est envoyé aux Etats-Unis, à Miami, à 15 ans. Il part ensuite à New York à 18 ans et fait des travaux subalternes. Il décide d’entrer dans l’armée en mentant sur son âge pour ne plus être sans abri. Il devient assistant médical dans un hôpital psychiatrique. Vite lassé, il simule la folie puis avoue son mensonge, il est ainsi renvoyé de l’armée. Par la suite, il tente une audition à l’American Negro Theatre où il est refusé. De fait, il travaille sans relâche son accent et ses talents d’interprète pendant six mois. Lorsqu’il repasse l’audition, le futur acteur est enfin accepté. Il est repéré par un directeur de casting et obtient un petit rôle dans la production de Broadway “Lysistrata”, pour laquelle il reçoit de bonnes critiques.

Il obtient ensuite un rôle dans le film du producteur Darryl F. Zanuck : “La porte s’ouvre”. Le film met en scène pour la première fois un docteur de couleur noir, et traite tout au long du film de la haine raciale. L’acteur principal, Richard Widmark, et Sidney Poitier sont devenus amis. Par ailleurs, Widmark s’excusait à chaque fin de prise auprès de Poitier, tellement les propos racistes de son personnages étaient virulents. Pour obtenir ce rôle, il ment au réalisateur Joseph L. Mankiewicz sur son âge, lui disant qu’il a 27 ans, alors qu’il avait en réalité 22. Ce film lui permet de décrocher plusieurs rôles par la suite.

Après le refus de plusieurs rôles dégradants, il acquiert un rôle qu’il jouera souvent : l’homme de tête. Ainsi il s’illustre entre autres dans “Graine de violence” (1955) ; “La Chaîne” (1958) ; “Un raisin au soleil” (1961); “Le Lys des champs” (1963) ; “Les anges aux poings serrés” (1967) ; “Chaleur dans la nuit” (1967) et “Devine qui vient dîner ?” (1967), film traitant du mariage mixte, thème controversé à l’époque. Dans le film “Aux postes de combat” en 1965, il connaît pour la première fois un rôle où la race de son personnage n’est pas un problème. A partir de 1972, l’acteur oscarisé débute la réalisation avec “Buck et son complice”. En 1980, son film “Faut s’faire la malle” fut le film le plus rentable réalisé par un noir, rattrapé ensuite en 2000 par “Scary movie” de Keenen Ivory Wayans.

Sidney Poitier la chaîne
Sidney Poitier et Tony Curtis dans “La Chaîne” © RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

En 1958, Sidney Poitier monte en popularité grâce à son rôle dans le film “La Chaîne”. Film dramatique américain réalisé par Stanley Kramer, c’est l’acteur Tony Curtis qui demande que l’acteur soit son partenaire. Le film suit deux prisonniers enchaînés l’un à l’autre qui s’évadent lorsque leur véhicule qui les transfère à une nouvelle prison a un accident. Ils tentent par tous les moyens de se libérer de cette chaîne à travers un périple où ils apprennent à se connaître, effaçant leur haine raciale commune. Pour son rôle de Noah Cullen, Poitier reçoit un Ours d’Argent et un Bafta de meilleur acteur. Il est également nommé à l’Oscar du meilleur acteur.

En 1963, Sidney Poitier a le rôle principal dans le film de Ralph Nelson : “Le Lys des champs”. Il joue Homer Smith, un nomade qui aide des nonnes à construire une chapelle. L’année suivante, il reçoit grâce à ce film l’Oscar du meilleur acteur, devenant le premier acteur noir à l’obtenir.

Sidney Poitier Oscar
Sidney Poitier venant de recevoir son Oscar © DALMAS/SIPA

Sidney Poitier reçoit pour son rôle dans le film “La Chaîne” un Ours d’argent du meilleur acteur en 1958 et un Bafta du meilleur acteur en 1959. Le film “Le Lys des champs” marque sa consécration, puisqu’il obtient un Ours d’argent du meilleur acteur en 1963, un Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique en 1964 et l’Oscar du meilleur acteur dans une comédie dramatique en 1964. En 1967, il reçoit un Golden Apple Award en tant que star masculine de l’année. Au Festival international du film de Saint-Sebastien de 1968, il gagne le prix du meilleur acteur pour “For love of Ivy”. Il reçoit une récompense de meilleur acteur des Fotogramas de Plata pour le film “Devine qui vient diner ?” en 1969. Il est élu meilleur réalisateur d’une comédie d’action aux Image Awards en 1976 pour son film “Let’s Do It Again”. En 1982, il reçoit le Cecil B. DeMille Award des Golden Globes. Il obtient ensuite des récompenses pour l’ensemble de sa carrière : un National Board of Review en 1994, un Screen Actors Guild Award en 1998, un American Film Institute et un Oscar d’honneur en 2002,  un Cunard Britannia Award pour sa contribution au monde du cinéma en 2006 et un Gala Tribute du Film Society of Lincoln Center en 2011. Enfin, en 2000, il reçoit le prix du meilleur acteur dans un téléfilm ou une mini-série pour “L’Affaire Noah Dearborn” et un Hall of Fame en 2001, par Image Awards.

Sidney Poitier médaille
Sidney Poitier recevant la médaille présidentielle de la Liberté © Mike Theiler/POOL-C/NEWSCOM/SIPA

Sidney Poitier possède la double nationalité Bahamas/Etats-Unis. L’acteur est nommé ambassadeur des Bahamas au Japon en 1997 et aussi ambassadeur des Bahamas auprès de l’UNESCO. Il a milité pour les droits civiques américains et reçoit, de la part du président américain Barack Obama, la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile américaine, en août 2009. Il est fait Chevalier commandeur de l’ordre de l’Empire britannique en 1974. A l’époque, les Bahamas, membres du Commonwealth, étaient encore une colonie britannique. Par cet honneur, il obtient le titre et le prédicat de “Sir”.

Sidney Poitier a été marié à Juanita Hardy, une danseuse, de 1950 à 1955. Le 23 janvier 1976, il se marie à l’actrice Joanna Shimkus. Ils ont deux filles, dont Sydney Tamiia Poitier.

Sidney Poitier et sa fille
Sidney Poitier et sa fille Sydney Tamiia Poitier © FS2/WENN.COM/SIPA

Sydney Tamiia Poitier, la fille de Sidney Poitier, est connue dans le monde du cinéma. Elle est actrice et a joué notamment dans “Boulevard de la mort” de Quentin Tarantino et les séries “Le retour de K 2000”, “Veronica Mars” et “Chicago Police Department”. Elle joue aux côtés de son père en 1998 dans le film “Free of Eden”. 

Dans son autobiographie, l’actrice Diahann Carroll a révélé qu’elle a eu une relation extraconjugale avec Sidney Poitier, pendant 9 ans, dans les années 1950-1960. Elle révèle que Poitier était assez possessif, qu’il lui a demandé de divorcer de son mari et qu’il ferait de même avec sa femme. Cependant, lorsqu’elle a divorcé, lui n’a pas tenu sa promesse. Par la suite, quand il a enfin divorcé de sa femme, il voulait vivre dans un appartement avec Carroll mais sans sa fille, proposition qu’elle a refusée. 

We would like to thank the author of this short article for this outstanding web content

Sidney Poitier : l’acteur oscarisé est décédé à l’âge de 94 ans, ses plus grands chefs-d’œuvre