Robert de Niro : Ses 25 meilleurs films à voir et à revoir

De son vrai nom Robert Anthony De Niro est né à Manhattan le 17 août 1943. Cette légende du cinéma américain a commencé sa carrière dans les années 60. Il a collaboré avec plusieurs des grands noms du cinéma américain et il est souvent comparé à Al Pacino, un autre acteur d’origine italienne de la même génération. Au fil de sa carrière, il a joué dans plusieurs films iconiques s’est imposé comme une des références du domaine. Nous avons sélectionné pour vous 25 des meilleurs films qu’il a tourné au cours de sa longue carrière.

Robert De Niro

25. Frankenstein

  • Année de sortie : 1994
  • Titre original : Mary Shelley Frankenstein
  • Réalisateur : Kenneth Branagh
  • Revenu box-office : 112 millions de dollars
  • Récompenses : 11 nominations
  • Maison de production : Tristar
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (La Créature / le malade), Helena Bonham Carter (Elizabeth Lavenza Frankenstein), Kenneth Branagh (Dr Victor Frankenstein)

Attristé par le décès de l’un de ses amis et mentor, Victor Frankenstein (Kenneth Branagh) se lance dans des recherches ayant pour but de vaincre la mort en créant la vie. Au cours de ses expériences, il donnera la vie à une créature mais sera déçu du résultat. Elle s’échappe avant qu’il ne puisse la détruire. Rejetée et abandonnée de tous, la créature va décider de s’en prendre à lui et à ses proches.

24. Mon beau-père et moi

  • Année de sortie : 2000
  • Titre original : Meet the parents
  • Réalisateur : Jay Roach
  • Revenu box-office : 330 millions de dollars
  • Récompenses : 1 nomination
  • Maison de production : Tribeca productions, Universal Picture
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Jack Byrnes), Ben Stiller (Gaylord « Greg » M. Furniker), Teri Polo (Pam Byrnes), James Rebhorn (Docteur Larry Banks), Owen Wilson (Kevin Rawley)

Gaylord Furniker (Ben Stiller) est un jeune infirmier de Chicago qui veut épouser la ravissante Pam Byrnes (Teri Polo). Cette dernière insiste pour qu’il demande l’accord de son père, comme l’a fait le compagnon de sa sœur qui se marie bientôt. Invités au mariage qui a lieu deux semaines plus tard, Gaylord ne sait pas à quoi s’attendre. De plus, son beau-père est en fait un ancien agent de la CIA se faisant passer pour un fleuriste.

23. Mean Streets

  • Année de sortie : 1973
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 3,9 millions de dollars
  • Récompenses : 3 prix & 1 nomination
  • Maison de production : Warner Bros
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (John « Johnny Boy » Civello), Richard Romanus (Michael Longo), Harvey Keitel (Charlie Cappa)

Les années 1970, Little Italy, New York, deux jeunes essayent de se faire une place au sein de la mafia de la ville. Charlie (Harvey Keitel) a des chances d’y parvenir à cause de son oncle présent dans le milieu. Son ami Johnny Boy (Robert de Niro) quant à lui croule sous le poids des dettes et devient de plus en plus instable psychologiquement.

22. Angel Heart : aux portes de l’enfer

  • Année de sortie : 1987
  • Titre original : Angel Heart
  • Réalisateur : Alan Parker
  • Revenu box-office : 17,1 millions de dollars dollars
  • Récompenses : 1 prix & 3 nominations
  • Maison de production : Carolco
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Louis Cyphre), Charlotte Rampling (Margaret Krusemark), Mickey Rourde (Harold S. « Harry » Angel)

Harold S. Angel (Mickey Rourde) est un détective privé, il est contacté par Louis Cyphre (Robert de Niro) afin de retrouver Johnny Favorite, un crooner qu’il aurait aidé à atteindre le sommet. Certaines clauses de leur contrat stipulaient qu’il devait bénéficier de certains avantages au décès de ce dernier. Lors de son enquête, le détective va découvrir des détails troublants.

21. Happiness Therapy

  • Année de sortie : 2012
  • Titre original : Silver Linings Playbook
  • Réalisateur : David O. Russel
  • Revenu box-office : 236,4 millions de dollars
  • Maison de production : Mirage Entreprises
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Pat Solitano Sr), chris Tucker (Danny), Jennifer Lawrence (Tiffany Maxwell), Bradley Cooper (Pat Solitano Jr.)

Après 8 mois passé dans un hôpital psychiatrique, Pat Solitano (Robert De Niro) perdra tout, son poste de professeur suppléant, ses biens et sa femme. A sa sortie du centre psychiatrique où il était interné, il est contraint de retourner s’installer chez ses parents. De nouveau en liberté, il ne poursuit d’un seul objectif : reprendre la cour normale de sa vie.

20. New York, New York

  • Année de sortie : 1977
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 16 millions de dollars
  • Récompenses : 1 prix & 5 nominations
  • Maison de production : Gene Kirkwood
  • Auteurs principaux : Liza Minnelli (Francine Evans), Barry Primus (Paul Wilson), Robert De Niro (Jimmy Doyle)

Aout 1945, capitulation du Japon, la ville de New York célèbre. Jimmy Doyle (Robert De Niro), un ancien soldat croise le chemin de Francine une jeune chanteuse. Cette dernière va aider le soldat à décrocher un poste au sein du Starlight Club sans se douter qu’une histoire plus passionnante allait naitre. Jimmy retrouvera Francine partie en tournée pour lui demander sa main.

A LIRE AUSSI : Al Pacino : Ses 20 meilleurs films à voir et à revoir

19. The Irishman

  • Année de sortie : 2019
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 8 millions de dollars
  • Récompenses : 238 nominations & 65 prix
  • Maison de production : Sikelia Productions
  • Auteurs principaux : Al Pacino (James Riddle « Jimmy » Hoffa), Joe Pesci (Russell Bufalino), Robert De Niro (Frank « The Irishman » Sheeran), Ray Romano (Bill Bufalino)

Frank Sheeran (Robert De Niro) est un vétéran qui a participé à la seconde guerre mondiale. Vivant désormais dans une maison de retraite, il se rappelle les circonstances de sa reconversion en tueur à gages et comment il s’est retrouve à revendre de la marchandise volée au truand local connu sous le nom de Skinny Razor. Frank Sheeran raconte sa vie de mafieux et les différents rôles qu’il a eu à jouer au sein de la pègre.

18. Jackie Brown

  • Année de sortie : 1997
  • Réalisateur : Quentin Tarantino
  • Revenu box-office : 39,6 millions de dollars
  • Récompenses : 4 prix & 8 nominations
  • Maison de production : Miramax Film
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Louis Gara), Robert Foster (Max Cherry), Bridget Fonda (Melanie Ralston), Pam Crier (Jacqueline « Jackie » Brown), Samuel L. Jackson (Ordell Robbie), Michael Keaton (Ray Nicolette) 

Jackie Brown (Pam Grier) travaille au sein d’une compagnie mexicaine en tant qu’hôtesse de l’air. Pour compléter ses revenus, elle travaille également en tant que passeuse de fonds du Mexique vers les États-Unis pour le compte d’Ordell Robbie (Samuel L. Jackson), un trafiquant d’armes. Lors d’un retour du Mexique, cette dernière se fait épingler en possession des fonds et de la cocaïne dissimulée dans ses affaires. Libérée sous caution, la police espère se servir d’elle pour coincer le trafiquant d’armes, tandis que celui-ci veut l’éliminer. Mais Jackie a un tout autre plan.

17. 1900

  • Année de sortie : 1976
  • Titre original : Novecento
  • Réalisateur : Bernardo Bertolucci
  • Maison de production : Artémis film
  • Auteurs principaux : Dominique Sanda (Ada Fiastri Paulhan), Donald Sutherland (Attila Mellanchini), Robert de Niro (Alfredo Berlinghieri), Burt Lancaster (le grand-père d’Alfredo), Gérard Depardieu (Olmo Dalco)

Italie, 1901. Deux enfants de classes sociales opposées naissent le même jour au sein d’une propriété terrienne. Alfredo Berlinghieri (Robert de Niro) fils du propriétaire profite d’une opulence mais veut échapper à son père autoritaire et proche des fascistes. D’un autre côté, Olmo Dalco (Gérard Depardieu) qui conscient de son statut de pauvre organisera une résistance contre les fascites afin de changer les choses.

16. La Valse Des Pantins

  • Année de sortie : 18 février 1983
  • Titre original : The King of Comedy
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 2,5 millions de dollars
  • Récompenses : 3 prix & 5 nominations
  • Maison de production : 20th century Fox
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Rupert Pupkin), Jerry Lewis (Jerry Langford), Shelley Hack (Cathy Long)

Rupert Pupkin (Robert de Niro) est persuadé d’avoir du talent pour la comédie, il n’a qu’une seule obsession : pouvoir passer sur l’un des plus grands shows télé du pays, The Jerry Langford Show. Il réussira à rencontrer l’animateur et à le suivre de force dans sa limousine. Convaincu que c’est le début de son ascension vers le sommet, il ne cessera de bousculer l’animateur, espérant passer à la télé. Rupert ira jusqu’à employer des moyens plus radicaux pour obtenir ce qu’il désire.  

15. Sleepers

  • Année de sortie : 1996
  • Réalisateur : Barry Levinson
  • Revenu box-office : 165,6 millions de dollars
  • Récompenses : 1 nomination
  • Maison de production : Baltimore Picture, Polygram Film Entertainment
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (le père Robert « Bobby » Carrillo), Dustin Hoffman (Danny Snyder), Kevin Bacon (Sean Nokes), Jason Patric (Lorenzo Carcaterra alias « Shakes » / le narrateur)

Manhattan, Hell’s Kitchen, 1967, quatre jeunes amis d’enfance vivent une vie paisible sur la guidance du père Bobby (Robert de Niro). Malgré l’effort pour les garder dans le droit chemin Tommy (Billy Crudup) et ses trois amis vont se retrouver impliqués dans un grave accident qui les conduira à la maison de correction Wilkinson Home For Boys. Les géôliers de cette institution sont pédophiles et humilient et violent les jeunes garçons qui leur sont confiés.

14. L’Eveil

  • Année de sortie : 1990
  • Titre original : Awakenings
  • Réalisateur : Penny Marshall
  • Revenu box-office : 52 millions de dollars
  • Récompenses : 3 prix & 4 nominations
  • Maison de production : Columbia Picture
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Leonard Lowe), Robin Williams (Dr Malcolm Sayer), John Heard (Dr Kaufman), Julie Kavne (Eleanor Costello)

Léonard Lowe (Robert De Niro) est atteint depuis son jeune âge d’une affection qui l’éloigne du monde réel et qui le pousse au mutisme. A 50 ans, il se retrouve à prendre soin de sa mère tout en suivant un traitement dans une clinique psychiatrique. Son état catatonique et la maladie de sa mère vont s’améliorer lorsqu’un jeune docteur décide de tester un nouveau médicament sur des patients de l’hôpital.

13. Il Était une Fois Le Bronx

  • Année de sortie : 1993
  • Titre original : A Bronx Tale
  • Réalisateur : Robert de Niro
  • Revenu box-office : 17,2 millions de dollars
  • Récompenses : 1 prix & 2 nominations
  • Maison de production : Price Entertainment
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Lorenzo Anello), Lillo Brancato (Calogero « C » Anello à 17 ans), Chazz Palminteri (Sonny LoSpecchio), Katherine Narducci (Rosina Anello)

Le Bronx, 1960, Lorenzo Anello (Robert De Niro) est un chauffeur de bus qui gagne honnêtement sa vie et tente de protéger son fils Calogero du millieu vicieux et dangereux dans lequel ils vivent. Voisin de Sonny (Chazz Palminteri) un chef mafieux sicilien, son fils est un jour témoin d’un crime orchestré par ce dernier. Calogero ment pour respecter la fameuse loi du silence lorsqu’il est interrogé par les policiers. Sonny le prend alors qou son aile malgré l’opposition de ses parents.

12. Brazil

  • Année de sortie : 1985
  • Réalisateur : Terry Gillian
  • Revenu box-office : 9,9 millions de dollars
  • Récompenses : 4 prix & 2 nominations
  • Maison de production : productions Embassy International Pictures et Universal Pictures
  • Auteurs principaux : Jonathan Price (Sam Lowry), Kim Greist (Jill Layton), Robert De Niro (Archibald Tuttle), Katherine Helmond (Ida Lowry)

Sam Lowry (Jonathan Pryce) est bureaucrate dans un monde rétrofuturiste où règne la didacture. Chaque jour il essaye de s’évader en rêvant d’un monde plus romantique.  Sa vie de solitaire était calme jusqu’à une arrestation injuste suite à une erreur administrative l’oblige à faire face à la complexité du régime dans lequel il vit et qui le voit déjà en hostile.

11. Mission 

  • Année de sortie : 1986
  • Titre original : The Mission
  • Réalisateur : Roland Joffé
  • Revenu box-office : 17,5 millions de dollars
  • Récompenses : 3 prix & 11 nominations
  • Maison de production : Warner Bros
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Rodrigo Mendoza), Liam Neeson (Fielding), Aidan Quinn (Felipe Mendoza), Jeremy Irons (Frère Gabriel)

Altamirano (Ray McAnally) est un cardinal qui a été dépêché dans une forêt en Amérique du Sud afin d’évangéliser le peuple des Guaranis, une tribu qui y vit depuis des années. Il butera contre de nombreux obstacles mais lorsqu’il croise le chemin de Rodrigo Mendoza (Robert De Niro), précédemment chasseur d’esclaves et reconverti, les choses vont enfin avancer. Cette tâche sera une réussite grâce à la création d’une école de musique au sein des autochtones. Le prêtre découvrira par la suite que sa mission n’était qu’une façade des Portugais afin de s’accaparer des terres toutes aussi convoitées par les Espagnols. Une résistance sera organisée afin d’empêcher l’invasion.

10. Taxi Driver

  • Année de sortie : 1976
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 28,2 millions de dollars
  • Maison de production : Columbia Pictures
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Travis Bickle), Jodie Foster (Iris « Facilité » Steensma), Cybill Shepherd (Betsy), Harvey Keitel (Matthew)

Travis Bickle (Robert De Niro) est un ex marine devenu chauffeur de taxi dans la ville de New York. Noctambule et solitaire, il fera la connaissance de Betsy mais cette dernière finira par s’éloigner de lui puisqu’il l’a emmené suivre un film pornographique. Afin de passer le temps et face à la violence qui sévit dans New York la nuit, il acquiert des armes à feu et s’entraine à leur utilisation. Lors de l’une de ses courses au supermarché, il sera amené à l’utiliser contre un jeune venu cambrioler la superette.

9.      Heat

  • Année de sortie : 1995
  • Réalisateur : Michael Mann
  • Revenu box-office : 187,4 millions de dollars
  • Récompenses : 2 nominations
  • Maison de production : Warner Bros, Regnecy Entreprises
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Neil McCauley), Al Pacino (lieutenant Vincent Hanna), Tom Sizemore (Michael Cheritto), Val Kilmer (Chris Shiherlis)

Los Angeles, un groupe de braqueurs expérimentés planifie le vol d’un fourgon blindé. Etant en sous-effectif pour l’opération, Neil McCauley (Robert de Niro) la tête pensante de l’opération décide d’engager des bras supplémentaires. Il fera appel à Waingro (Kevin Gage), un homme ayant des accès de colère souvent incontrôlables.  Lors de l’opération censée se dérouler sans accrocs, ce dernier part en vrille et abat l’un des convoyeurs du fourgon. Le braquage tournera en un massacre puisque tous les autres gardes devront être liquidés afin de préserver l’identité des membres de l’équipe.

8.      Ranging Bull

  • Année de sortie : 1980
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 23,4 millions de dollars
  • Récompenses : 21 prix & 15 nominations
  • Maison de production : United Artists
  • Auteurs principaux : Robert de Niro (Jake LaMotta), Joe Pesci (Joey LaMotta), Cathy Moriarty (Vickie LaMotta)

Le jeune Jake LaMotta (Robert de Niro) se fait entrainer par son frère pour devenir un champion de boxe. Il réussira son pari en gagnant des combats qui feront de lui un maitre incontesté. Cette ascension vers le sommet ne sera que de courte durée quand sa vie privée prendra un coup. Il finira gestionnaire de boite de nuit et divorcé.

A LIRE AUSSI : Samuel L. Jackson : Ses 20 meilleurs films à voir et à revoir

7.      Casino

  • Année de sortie : 1995
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 116,1 millions de dollars
  • Récompenses : 8 nominations
  • Maison de production : Universal Pictures
  • Auteurs principaux : Joe Pesci (Nicky Santoro), Sharon Stone (Ginger McKenna/Rothstein), Robert De Niro (Sam « Ace » Rothstein)

En 1970, Sam Rothstein (Robert De Niro) est désigné par la mafia de Chicago pour la gestion l’hôtel-casino Tangiers sponsorisé par le syndicat des camionneurs, une couverture de la mafia. Il détient le contrôle effectif de toutes les taches qui y sont effectuées et est connu pour son implacabilité envers les tricheurs. Assisté par Nick Santoro (Joe Pesci) son ami depuis l’enfance, les affaires vont bien prospérer jusqu’à ce qu’il croise le chemin de la séduisante prostituée Ginger McKenna (Sharon Stone), une experte de l’arnaque. Cette rencontre sera le début d’une suite d’évènements qui conduiront à la déchéance de toutes les personnes impliquées.

6.      Les Incorruptibles

  • Année de sortie : 1987
  • Titre original : The intouchables
  • Réalisateur : Brian De Palma
  • Revenu box-office : 76,2 millions de dollars
  • Récompenses : 10 prix & 12 nominations
  • Maison de production Paramount Pictures
  • Auteurs principaux : Kevin Costner (Eliot Ness), Robert De Niro (Al Capone), Charles Martin Smith (Oscar Wallace)

Au cours la période de prohibition des années trente, Al Capone (Robert De Niro) détient le contrôle entier de la ville de Chicago grâce à ses relations avec les élus locaux et la police. Il peut ainsi effectuer la vente et le trafic d’alcool sans être inquiété. Dans le but de mettre fin à cette gangrène qui ronge la ville, l’agent Eliot Ness (Kevin Costner) est déployé sur le terrain. Dépassé par les niveaux élevés de la corruption au sein de l’administration, il fait également appel à d’autres agents fédéraux tous aussi intransigeants. Ils formeront ainsi une équipe d’incorruptibles ayant pour mission débarrasser la ville du gang du parrain de la pègre.

5.      Voyage au bout de l’enfer

  • Année de sortie : 1978
  • Titre original : The Deer Hunter
  • Réalisateur : Michael Cimino
  • Revenu box-office : 49 millions de dollars
  • Récompenses : 19 prix & 20 nominations
  • Maison de production : Universal Pictures
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Michael Vronsky, dit « Mike »), John Savage (Steven Pushkov, dit « Steve), Christopher Walken (Nickanor Chevotarevitch, dit « Nick »)

Mike (Robert De Niro) et deux autres de ses amis sont des travailleurs au sein d’une aciérie dans le Clairton, une ville industrielle de Pennsylvanie. Steven (John Savage) un des travailleurs se marie à Angela, malgré le fait qu’elle porte soit déjà enceinte tandis que Nick (Christopher Walken) entretient une idylle avec Linda. Cette tranquillité sera troublée lorsque le groupe d’amis sera appelé à s’engager pour la guerre du Vietnam. Les atrocités qu’ils vont vivre au front vont les marquer à jamais.

4.      Joker

  • Année de sortie : 2019
  • Titre original : Joker
  • Réalisateur : Todd Phillips
  • Revenu box-office : 1 milliard de dollars
  • Récompenses : 12 prix & 28 nominations
  • Maison de production : DC Films, Village Road show pictures, Bron Creative, Joint Effort Productions
  • Auteurs principaux : Robert De Niro (Murray Franklin), Joaquin Phoenix (Arthur Fleck / le Joker), Zazie Beetz (Sophie Dumond), Frances Conroy (Penny Fleck)

Arthur Fleck (Joaquin Phoenix) est un clown qui travaille dans la ville de Gotham. Anéanti par ses échecs et rejeté par la société, il sombre dans la folie et la violence. Il deviendra le redoutable cerveau criminel connu sous le nom de Joker. Après avoir été agressé par des travailleurs ivres de la société Wayne Enterprise, l’une des plus puissantes du pays, il les tue. C’est le début de ce tueur psychopathe qui ne va cesser de multiplier ses crimes.

3.      Les Affranchis

  • Année de sortie : 1990
  • Titre original : GoodFellas
  • Réalisateur : Martin Scorsese
  • Revenu box-office : 47 millions de dollars
  • Récompenses : 5 prix & 7 nominations
  • Maison de production : Warner Bros
  • Auteurs principaux : Ray Liotta (Henry Hill), Robert De Niro (James « Jimmy » Conway), Joe Pesci (Tommy DeVito)

Henry Hill (Ray Liotta) est un jeune de Brooklyn qui rêve de devenir un gangster. Après avoir fait partie d’un gang de mafieux pendant des années, il va rencontrer James (Robert De Niro) et Tommy (Joe Pesci), deux grands méchants qui vont l’initier aux divers trafics importants. Cette entrée dans le milieu lui donnera l’opportunité de gérer des affaires plus importantes. L’entrée de la séduisante Karen (Lorraine Bracco) dans sa vie renforcera d’avantage son sentiment d’invincibilité.  

2.      Le Parrain, 2e partie

  • Année de sortie : 1974
  • Titre original : The Godfather : Part 2
  • Réalisateur : Francis Ford Coppola
  • Revenu box-office : 47,9 millions de dollars.
  • Récompenses : 12 prix & 14 nominations
  • Maison de production : Paramount Picture
  • Auteurs principaux : Al Pacino (Michael Corleone), Robert De Niro (Vito Corleone jeune), John Cazale (Fredo Corleone), Robert Duval (Tom Hagen)

Au décès de Vito Corleone (Robert De Niro), un des gros bonnets de la mafia américaine, son fils va prendre le relais et à gérer les affaires familiales. Michael (Al Pacino) dans son rôle de numéro un devra collaborer avec la mafia juive, ce qui ne sera pas du gout de Frankie Pentageli (Michael V Gazzo), l’un de ses lieutenants. Evitant de peu une tentative d’assassinat, Il se lancera à la recherche du commanditaire suspectant que le responsable soit le chef de la mafia Juive.

1.      Il était une fois en Amérique

  • Année de sortie : 1984
  • Titre original : Once Upon A Time in America
  • Réalisateur : Sergio Leone
  • Maison de production : Warner Bros.
  • Revenus au box-office : 5,4 millions de dollars
  • Récompenses : 3 prix

Acteurs principaux : Robert De Niro (David « Noodles » Aaronson), Burt Young (Joe), Elizabeth McGovern (Deborah Gelly)

Dévasté, par la mort de ses amis d’enfance, Noodles (Robert De Niro), se remémore de vieux souvenirs en fumant de l’opium. Quarante années plus tôt, ils étaient un groupe d’enfants prêts à tout pour changer leur situation de défavorisés. Ils se sont donc lancés dans toute sorte de trafics.

Conclusion

Les accolades que l’acteur a reçu au cours de sa carrière sont légion. Véritable acteur incontournable de plusieurs époques, il a su charmer des générations de spectateurs. Son charisme et son jeu d’acteur en font l’idole de milliers de jeunes acteurs dans le monde entier. Si vous avez particulièrement aimé certains de ses films et que vous pensez qu’ils méritent leur place dans ce classement, n’hésitez pas à nous les indiquer en commentaire.

We would love to say thanks to the author of this write-up for this amazing content

Robert de Niro : Ses 25 meilleurs films à voir et à revoir