Hydrafacial : ce soin prôné par Jennifer Lopez que tout le monde s’arrache

Beyonce, Kate Winslet. Elles en raffolent, et assurent qu’il est le secret de leur peau zéro défaut : le soin Hydrafacial. La chanteuse Jennifer Lopez en est tellement fan qu’un « booster » – comprenez un sérum diffusé par la machine – conçu pour elle, est désormais disponible, le booster Jlo Beauty. La classe.

Et si on essayait nous aussi ? À la fin de l’été, après deux mois de bronzage, de transpiration sous la canicule, de pores étouffés par la crème solaire, et juste avant la rentrée, ça ne serait pas du luxe…

aEt un, et deux et trois moments

Mais avant de faire le grand saut, de quoi s’agit-il, au juste ? D’abord, ce soin numéro Un aux États-Unis où il a été mis au point, est non invasif et indolore…

Beyonce, Kate Winslet. Elles en raffolent, et assurent qu’il est le secret de leur peau zéro défaut : le soin Hydrafacial. La chanteuse Jennifer Lopez en est tellement fan qu’un « booster » – comprenez un sérum diffusé par la machine – conçu pour elle, est désormais disponible, le booster Jlo Beauty. La classe.

Et si on essayait nous aussi ? À la fin de l’été, après deux mois de bronzage, de transpiration sous la canicule, de pores étouffés par la crème solaire, et juste avant la rentrée, ça ne serait pas du luxe…

aEt un, et deux et trois moments

Mais avant de faire le grand saut, de quoi s’agit-il, au juste ? D’abord, ce soin numéro Un aux États-Unis où il a été mis au point, est non invasif et indolore.

Il repose sur une technologie, appelée Vortex-Fusion, qui permet, via une machine, d’aspirer les impuretés et d’infuser des sérums en même temps, via des embouts spécifiques. En clair, en trois étapes, et trente minutes pour la première version, l’Hydrafacial nettoie en profondeur, exfolie, aspire les impuretés, et sature la peau en la gorgeant d’actifs hydratants, nourrissants et antioxydants. La composition des fameux boosters est secrète, vous saurez tout au plus que la phase peeling contient un cocktail d’acide glycolique et salicylique, tandis que la phase d’hydratation mise sur « des vitamines, peptides et acide hyaluronique ». Des boosters déclinés en six versions aux propriétés différentes, selon les besoins, pour traiter l’hyperpigmentation, l’anti-âge, les peaux sensibles, etc.

Efficacité

Si la machine était jusque-là réservée aux cabinets des médecins et chirurgiens esthétiques, désormais, les instituts de beauté peuvent proposer la prestation. « Mais attention aux copies », prévient Ludovic Allain, responsable de Skin Innovation à Bordeaux. En effet, l’Hydrafacial est une marque déposée, son efficacité tient non seulement à l’appareil, mais aussi aux produits utilisés et au savoir-faire des esthéticiennes, dûment formées par la marque.

Rassurée ? Alors c’est parti. « Ne vous attendez pas à un soin cocooning », prévient Sarah, l’esthéticienne. De l’efficacité avant tout. « L’Hydrafacial peut être fait à n’importe quel moment de l’année, mais c’est idéal à la fin de l’été, vu que la peau s’épaissit au soleil, est plus sujette aux tâches et à l’engorgement des pores. » Esthéticienne confirmée, elle l’assure : « Les résultats sont bluffants et visibles en une seule séance. » Et carrément « révolutionnaires » en cure, notamment sur l’acné inflammatoire.

Pour moi, ce sera donc le cocktail « anti-âge/peau acnéique ». Sarah commence par nettoyer la peau en douceur ; d’abord un produit « émollient » est infusé sur l’épiderme, avant que la canule ne passe à l’aspiration. Ensuite, place au peeling. Toujours pas de sensation désagréable, à part quelques chatouillis. Pour la phase « exfoliation », Sarah annonce que la sensation ressemble plutôt au passage d’une « langue de chat ». De fait, le nouvel embout « râpe » chaque recoin, Sarah insiste sur la zone T et notamment sur les ailes du nez. Aucun comédon, point noir et autres peaux mortes ne sont censés résister…

Et les rides ?

Et c’est déjà la dernière opération : l’hydratation. « Il s’agit de gorger l’épiderme de sérum. Pour hydrater, traiter, repulper et assurer le coup d’éclat, un effet bombé, le fameux « glow ». » Là encore, la canule passe et repasse, infuse le booster. La peau boit comme si elle était morte de soif ! Et au cas où vous auriez encore un doute sur l’efficacité du nettoyage, l’esthéticienne promène sous votre nez le flacon qui a récolté les impuretés aspirées, moment beurk assuré… À l’intérieur, les points noirs et comédons nagent dans le sébum…


L’appareil est doté de plusieurs embouts permettant d’aspirer et d’infuser le sérum en même temps, nettoyer en profondeur, extraire comédons et autres impuretés.

Thierry David/SUD OUEST

Et puis c’est au tour du miroir. De fait, la peau est beaucoup plus nette, et regonflée d’hydratation. Quelques jours plus tard, le résultat est encore plus satisfaisant, les petits boutons et autres imperfections ont été effacés, au profit d’un teint plus éclatant. Les rides ? Elles sont toujours là, il ne faut pas rêver non plus. « L’Hydrafacial a une action réelle sur les ridules et le relâchement cutané, s’il est pratiqué régulièrement, mais il agit surtout sur la qualité de la peau », admet Sarah, qui conseille en complément un soin plus efficace sur ce point : le Jet Peel. « Aujourd’hui, l’esthétique peut s’appuyer sur la technologie pour démultiplier les performances des soins », se félicite Sarah.
Au registre de la beauté 2.0, sachez que l’Hydrafacial se décline aussi en soins du corps : cou et décolleté pour la fermeté, mains, le dos, les éruptions cutanées, les jambes et les poils incarnés, les bras et même le fessier.

Une séance d’Hydrafacial coûte au minimum 180 euros chez Skin Innovation.

We would love to thank the writer of this article for this outstanding material

Hydrafacial : ce soin prôné par Jennifer Lopez que tout le monde s’arrache