Angel Heart : retour sur le tournage tendu entre Robert De Niro et Mickey Rourke

Mickey Rourke et Robert De Niro se livrent à un affrontement tendu dans le thriller “Angel Heart”. L’ambiance n’était pas au beau fixe entre les deux acteurs pendant le tournage, et leurs rapports ne se sont pas vraiment arrangés avec les années.

Angel Heart : un détective privé descend en enfer

Après DinerRusty James ou encore L’Année du dragon et avant sa chute, Mickey Rourke poursuit sa fulgurante ascension avec Angel Heart. Sorti en 1987, le film d’Alan Parker (Midnight ExpressMississippi Burning) est une enquête bouillante, poisseuse et sanglante. Celle d’Harry Angel (Mickey Rourke), détective privé originaire de Brooklyn recruté par le mystérieux et inquiétant Louis Cyphre (Robert De Niro), qui le charge de retrouver un certain Johnny Favorite.

Harry Angel (Mickey Rourke) – Angel Heart ©STUDIOCANAL

Ses recherches le mènent jusqu’aux rues mystiques de La Nouvelle-Orléans. Hélas, partout où Angel passe, les cadavres s’entassent. Lisa Bonet et Charlotte Rampling complètent la distribution de ce polar moite, où le protagoniste s’enfonce dans les ténèbres sans s’en rendre compte. Une adaptation de l’ouvrage Le Sabbat dans Central Park de William Hjortsberg, avec laquelle Alan Parker s’éloigne de la terrifiante ville de New York du roman. Il renforce ainsi l’atmosphère humide du récit et perd encore plus son protagoniste, loin d’être au bout de ses surprises malgré son attitude désabusée.

“Un combat de boxe” entre deux acteurs

Le costard beige lâche et crasseux, les cheveux gras et le front suintant, Harry Angel partage des scènes rares mais particulièrement intenses avec Louis Cyphre. Dans son élégant costume, la barbe correctement taillée et les ongles longs parfaitement limés, ce mystérieux client est impeccable, son apparence contrastant à merveille avec celle du détective. En coulisses, la tension entre leurs interprètes est aussi forte que celle qui transparaît à l’écran.

Interrogé par Première en avril 1987 pour la promotion d’Angel Heart, Alan Parker déclare à propos de l’affrontement entre Mickey Rourke et Robert De Niro :

Ça a été la guerre ! Chacun guettait l’autre, chacun voulait être le meilleur, voler la scène. C’était comme un match de boxe.

Angel Heart
Louis Cyphre (Robert De Niro) – Angel Heart ©STUDIOCANAL

Le cinéaste précise que la tête d’affiche de Taxi Driver et Raging Bull a été impressionnée par la nouvelle coqueluche d’Hollywood. De son côté, dans une vidéo promotionnelle tournée sur le plateau, Mickey Rourke ne tarit pas d’éloges à l’égard de son partenaire et assure avoir vécu une expérience éreintante mais extrêmement stimulante face à lui :

C’est la première fois, je pense, que j’ai vraiment dû me concentrer comme je me suis concentré. C’est l’acteur le plus concentré que j’aie jamais vu. Si tu perds ta concentration avec lui pendant, disons, quatre secondes, c’est foutu. À la fin de la journée, j’étais épuisé. (…) Travailler avec lui m’a en quelque sorte permis de me régénérer.

De la rancœur, plus de 30 ans plus tard

Néanmoins, durant un entretien accordé à Première en 1987, Mickey Rourke laisse entendre qu‘il attendait davantage de cette collaboration avec Robert De Niro, affirmant que cela a simplement été “une rencontre”, “rien de plus”. Des années plus tard, l’acteur de Sin City et The Wrestler revient sur le sujet et se montre nettement moins cordial.

Angel Heart
Harry Angel (Mickey Rourke) – Angel Heart ©STUDIOCANAL

En 2019, lors de son passage dans l’émission italienne Live – Non è la D’Urso, Mickey Rourke prétend avoir “donné une leçon” au comédien doublement oscarisé pendant le tournage d’Angel Heart, comme “aucun acteur ne l’avait fait avant (lui)”. Il ajoute que l’interprète de Louis Cyphre se serait montré distant sur le plateau, probablement dans l’objectif de renforcer la méfiance entre leurs personnages. Robert De Niro lui aurait à l’époque déclaré :

Je pense que c’est mieux que nous ne nous parlions pas à cause de la nature de nos personnages dans le film.

“Espèce de gros putain de pleurnichard”

Au cours de cette interview, Mickey Rourke assure également que Robert De Niro l’aurait écarté de The Irishman, alors que Martin Scorsese voulait selon ses dires travailler avec lui. Dans la foulée, les représentants de l’acteur de Heat démentent cette information. Ils affirment que Mickey Rourke n’a “jamais été approché” pour le film de gangsters avec Joe Pesci et Al Pacino. Ce qui n’apaise évidemment pas la situation…

Un an plus tard, sur Instagram, Mickey Rourke en remet une couche en s’adressant directement à Robert De Niro, sur un ton assez agressif :

Hey Robert De Niro, oui, c’est à toi que je parle, espèce de gros putain de pleurnichard. Un ami à moi vient de me dire qu’il y a quelques mois, tu as été cité dans la presse disant : ‘Mickey Rourke est un menteur, il raconte un tas de conneries’. Ecoute, Monsieur Gros Dur au cinéma, tu es la première personne à me traiter de menteur et c’était dans la presse. Laisse-moi te dire une chose, espèce de vaurien, la prochaine fois que je te croise, je jure sur la tête de ma grand-mère, de mon frère et de tous mes chiens, que je vais t’humilier à 100%.

We wish to give thanks to the author of this post for this outstanding material

Angel Heart : retour sur le tournage tendu entre Robert De Niro et Mickey Rourke